Le brossage à sec

Pourquoi et comment pratiquer le brossage à sec ?

La peau est notre organe le plus grand organe de notre corps. Revoyons brièvement les bases de cet organe bien trop souvent oublié.

Notre peau est constituée de trois couches : l’épiderme (la partie visible), le derme et l’hypoderme. L’épiderme est siège de l’immunité et de la production de kératine, structure protéinique de la peau. Dans le derme en revanche, c’est ici que l’on trouve les terminaisons nerveuses, et les réseaux sanguins et lymphatiques. On y trouve aussi les glandes sudoripares et de la régulation de la température, mais aussi les glandes sébacées (responsables de la production de sébum).

Ainsi, en brossant notre peau à sec, on agit directement sur ces différents systèmes et bien plus encore.

Chaque matin, juste avant la douche, durant 5 minutes environ, brossez-vous le corps du bas vers le haut, notamment vers le coeur.

  • Démarrer des pieds et brossez de façon circulaire des orteils jusqu’au talon
  • Remontez ensuite le long de vos jambes jusqu’à l’aisne
  • Idem pour les bras, démarrez du bout des doigts pour finir jusqu’aux épaules
  • Pour le devant, prenez le nombril comme point de repère : Partez du nombril vers le haut jusque la poitrine, puis partez du nombril vers le bas-ventre
  • En revanche, pour le dos, vous partirez des épaules jusqu’au bas du dos
  • N’hésitez pas à insister sur les reins également pour stimuler votre organisme et vous revivifier

Les bienfaits du brossage à sec

  • Stimulation de l’Immunité

La peau est notre première pritection face aux agressions etérieures : soleil, pollution, chaud, nanoparticules, produits chimiques, perturbateurs endocriniens…

Le brossage va donc permettre d’activer l’immunité en stimulant nos différentes cellules.

  • Stimulation du système nerveux

Le brossage à sec permet de vivifier le système nerveux en stimulant les nerfs sous-jacents de la peau.

  • Effet revitalisant

Le brossage à sec réveille l’organisme en stimulant des zones réflexes entrainant ainsi des réactions physiologiques notamment au niveau des organes auxquelles ces zones sont reliées (principe de la réflexologie)

  • Détoxination des pores

Les pores sont l’issue de surface des canaux sudoripares, et des poils reliés aux glandes sébacées. Dans un monde idéal sans malbouffe, sans pollution, sans parabens, sans textile chimique, la peau produit du sébum et de la sueur pour se protéger, et elle élimine sans problème.

Le processus se passe parfois mal et provoque des boutons, des comédons, des points noirs, des poils incarnés, et toute la ribambelle de réactions inflammatoires disgracieuses des pores qui vont avec.

Il favorisera aussi la perspiration ou respiration de la peau, permettant ainsi l’élimination de toxines supplémentaires.

  • Activation lymphatique

La naissance des capillaires lymphatiques se fait dans le derme. Ces petites poches poursuivent un tracé, qui suit le réseau veineux. A l’intérieur se trouve la lymphe, notamment porteuse des lymphocytes ayant neutralisés les virus et les microbes. Sur son trajet, se trouvent des petites déchetteries de tri des agents infectieux appelés ganglions.

Le brossage à sec peut donc, en plus de la stimulation de l’immunité de l’épiderme, aider au retour et à la gestion de probables infections.

  • Relaxation musculaire et récupération sportive

Le brossage à sec offrira un coup de pouce pour lutter contre les courbatures. Pendant l’effort, nos muscles produisent de l’acide lactique qui reste piégé dans le muscle, et c’est cet acide qui est à l’origine de la douleur des courbatures.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *