Top 10 des huiles essentielles

L’aromathérapie date de l’Antiquité (les égyptiens utilisaient déjà des plantes dans leurs potions curatives), mais c’est au 11e siècle qu’on eu l’idée d’extraire les principes actifs des plantes par distillation. Il s’agit d’un processus complexe de distillation à la vapeur d’eau pour en récupérer la forme liquide et concentrée qui permettra de recueillir les principes actifs des plantes. C’est une infinité de molécules actives.

Et vu que la nature est bien faite, le monde végétal nous offre une source quasiment inépuisable de principes actifs capables de soulager les petits maux du quotidien, les pathologies plus graves, mais aussi nous redonner de l’énergie, nous défendre contre les virus et agressions extérieures, ou encore nous relaxer.

Leurs propriétés sont nombreuses : antispasmodiques, antivirales, relaxantes, aphrodisiaques, stimulantes, digestives, antiseptiques, antihémorragiques ….

Contre-indications : Comme je vous l’ai dit, il s’agit de principes actifs très concentrés donc extrêmement puissants. Il est nécessaire de respecter le dosage, de les tenir hors de portée des enfants de moins de 6ans (seules certaines sont autorisées), à éviter chez la femme enceinte et allaitante (sauf certaines), faire un test d’allergie, ne pas s’exposer au soleil après application.

Après cette brève présentation, je vais partager avec vous mon Top 10 des huiles essentielles à avoir chez soi.

 

1. Lavande Aspic

L’huile essentielle cicatrisante à toute épreuve ! Elle combat les virus et redonne du tonus.

Propriétés :

– Antivenin et antitoxique, elle sera essentielle contre les piqûres d’insecte
– Cicatrisant exceptionnel (bouton, blessure, coup de soleil…)
– Propriétés antidouleur (lors de coups ou écorchures sur la peau par exemple, en cas de zona ou migraine)
– Facilite la toux et assèche le nez qui coule
– Stimule l’immunité
– Aide à soigner l’acné, le psoriasis, les escarres, l’herpès, les mycoses
– Son odeur redonne du tonus lorsqu’on est fatigués, déprimés
– Aide à se relaxer, notamment le soir (vous pouvez mettre une goutte sur votre oreiller)

Utilisations :

Pour les brûlures, les piqures, ulcères, eczéma, acné, varicelle, migraines, céphalées, déprime, mycoses cutanées, otite, bronchite, sinusite, rhinite, crampes, coups de soleil…

Contre-indications :

Déconseillée pendant la grossesse, l’allaitement, et chez l’enfant de moins de 7ans (sauf usage ponctuel à partir de 3ans, par exemple 1 goutte sur une piqûre d’insecte ou plaie).

 

2. Arbre à thé (tea tree)

C’est l’huile essentielle par excellence pour les affections bactériennes et virales ! Elle sera également utile contre les parasites et champignons. Aucun microbe ne lui résiste.

Pour la petite histoire, sachez même que l’arbre à thé était utilisé pour soigner les soldats blessés durant la Seconde Guerre Mondiale.

Propriétés :

– Anti-infectieuse, anti-bactérienne
– Antiseptique (désinfecte totalement les blessures et plaies)
– Renforce les défenses immunitaires
– Stimule et redonne de l’énergie physique et mentale
– Antivirale
– Antiparasitaire puissant (parfait pour les produits ménagers)
– Soulage les piqûres d’insectes

Utilisations :

Infections buccales (aphtes), sinusites, maux de gorge, mycoses, acné, verrues, troubles circulatoires, infections gynécologiques, manque de vitalité..

Aucune contre-indication !

 

3. Gaulthérie couchée

L’huile essentielle utilisée pour les douleurs inflammatoires. C’est l’une des huiles inutiles en diffusion, on la préférera donc sous forme orale ou cutanée.

Propriétés :

– Anti-inflammatoire
– Apaise les douleurs, antispasmodique
– Chauffe localement les muscles
– Permet une meilleure circulation au niveau du coeur et de la tête (dilate les vaisseaux sanguins)
– Protège le foie et l’aide à régénérer ses cellules
– Fait baisser la fièvre et la pression artérielle
– Calme la toux
– Draineur urinaire
– Déstocke les graisses (réduit l’aspect cellulite)

Utilisations :

Douleurs inflammatoires, rhumatismes, polyarthrites, arthrose, goutte, torticolis, crampes, courbatures, céphalées (d’origine hépato-circulatoires uniquement)..

Pas de contre-indications mais respectez bien les précautions. Essayez de toujours la diluer dans une huile végétale lorsque vous l’appliquez sur la peau.

 

4. Menthe poivrée

Il s’agit pour moi de l’huile essentielle phare pour lutter contre la douleur (en particulier les migraines) et contre les troubles digestifs.

L’Ayurveda, la médecine chinoise, les Grecs, les Romains et les Egyptiens l’utilisaient déjà en tant que calmant et calmant pour l’estomac. Bref son histoire est très riche mais à retenir :

Propriétés :

– Stimule le foie et l’aide à détoxifier l’organisme
– Lutte contre les vomissements et le mal des transports (mettez-en quelques gouttes sur les poignets)
– Aide à digérer et lutte contre les maux d’estomac
– Puissant bactéricide
– Décongestionne le nez
– Analgésique et anesthésiante : à appliquer après un choc
– Calme les démangeaisons
– Fait baisser la fièvre
– Eloigne les moustiques
– Stimulant nerveux et secuel
– Aide à faire venir les règles
– Empêche la montée de lait chez les femmes souhaitant arrêter l’allaitement
– Antidouleur : calme les migraines, douleurs des règles
– Antifatigue, coup de fouet
– Lutte contre la transpiration excessive

Utilisations :

Insuffisance hépatique, mal des transports, vertiges, nausées, indigestion, vomissements, flatulences, mauvaise haleine, migraines, sciatique, otites, rhinites, eczéma, varicelle, fatigue, choc, traumatisme..

Contre-indications :

Toxique pour les bébés, contre-indiquée chez la femme enceinte (pendant les 9 mois) et mamans allaitantes. Peut être toxique chez certaines personnes âgées. Peut irriter la peau si appliquée pure (toujours la diluer dans une huile végétale). Attention aux yeux !

5. Citron

L’huile détox par excellence et le remède anti-moustique.

Propriétés :

– Nettoie de le foie et purifie le système digestif
– Antiseptique (à diffuser dans la maison pour assainir l’air)
– Déstocke les graisses, draine
– Calme les nausées
– Favorise la circulation sanguine
– Redonne un teint éclatant et lumineux
– Lutte contre la cellulite
– Anti-inflammatoire (notamment après les piqûres de moustiques)

Utilisations :

Fatigues digestives, hépatiques, maladies infectieuses, ORL, immunité faible, hypertension, phlébite, hémorroïdes, jambes lourdes, cellulite, obésité, nausées, baisse de concentration, fatigue, déprime, peaux mixtes à grasses, cellulite, couperose, ongles cassants..

Contre-indications :

Toujours diluer dans une huile végétale avant de l’appliquer sur la peau. Ne jamais s’exposer au soleil après application, cette huile essentielle est ultra photosensibilisante. Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse.

 

6. Ravintsara

Une épidémie ? Grippe, angine, fatigue, hiver…. Ravintsara est l’huile essentielle à avoir chez soi !

Propriétés :

– Antivirale, surtout pour les voies respiratoires (systèmes ORL, bronches, poumons…)
– Anti-infectieuse avec une activité antibiotique, elle évite les risques de surinfection lors d’une maladie virale
– Renforce l’immunité en stimulant les glandes surrénales
– Facilite la toux et lutte contre l’écoulement nasal
– Energisante mais non excitante, elle aide à retrouver l’équilibre nerveux, lutte contre la dépression
– Bon décontractant musculaire
– Favorise le drainage lymphatique et lutte contre la rétention d’eau

Utilisations :

Affections virales (rhumes, angines, ORL, grippes, bronchites, sinusites), mononucléose, herpès, varicelles, désinfection atmosphérique en cas d’épidémie, angoisse, fatigue..

Contre-indications :

Déconseillée chez les asthmatiques et les 3 premiers mois de grossesse.

 

7. Helichryse italienne (immortelle)

En cas de chocs, de bleus, ou de troubles de la circulation sanguine : Premier réflexe : l’hélichryse italienne ! Elle répare aussi “les blessures de l’âme”, notamment les blessures de l’enfance. Elle aide aussi à sortir des situations difficiles, surmonter les blocages et trouver un but.

Propriétés :

– Antihématome number one ! Le plus puissant actuellement connu
– Tonifie la circulation artérielle
– Antispasmodique, antidouleur, anti-inflammatoire
– Cicatrisante cutanée, décongestionne les tissus
– Expectorante (aide à tousser et évacuer les glaires)
– Stimule le foie et le pancréas
– Fait baisser le taux de cholestérol
– Facilite le lâcher-prise grâce à ses propriétés psychoaffectives
– Antivergetures
– Déstocke les graisses

Utilisations :

Hématomes, traumatismes, phlébites, oedèmes, problèmes de circulation sanguine, varices, arthrite, rhumatismes, couperoses, cicatrices, vergetures, acné, rosacé, traumatismes, chocs émotionnels..

Contre-Indications :

Interdite pendant toute la grossesse, l’allaitement et les enfants de moins de 6ans (sauf pour usage ponctuel et localisé cutané, maximum 2 gouttes 3 fois par jour). Déconseillée en cas de traitement anticoagulant.

 

8. Géranium rosat (ou d’Egypte)

L’huile essentielle pour les soins de la peau en particulier. Cicatrisante, antibactérienne, elle est aussi hémostatique (stoppe les petits saignements). Elle sera aussi une alliée précieuse pour les diabétiques.

Propriétés :

– Equilibrant hormonal et nerveux
– Aide à réguler le métabolisme du sucre et donc la glycémie
– Parfaite contre les troubles cutanés, embellit le teint
– Anti peau grasse
– Lutte contre la chute des cheveux
– Utile contre les tâches de vieillesse
– Rend la peau plus ferme et éclatante
– Favorise l’accouchement (tonique utérin)
– Peut servir de traitement d’appoint en cas de saignement excessif (hémorragie)

Utilisations :

Affections cutanées (mycoses, acné, eczéma, psoriasis, dermatoses, impétigo, brûlures), saignements (de nez, coupures, hémorroïdes), soins anti-âge, peaux acnéiques, vergetures, soins toniques, soins anti-chute pour cheveux, stress, fatigue nerveuse..

Contre-Indications :

Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse, (ne remplace en aucun cas le diabète, ne changez pas votre traitement habituel)

 

9. Petit grain bigarade

En pleine période de stress ? Agitation, déprime, insomnie, fatigue… Dirigez-vous vers le Petit Grain Bigarade.

Propriétés :

– Calme, apaise
– Redonne de l’énergie
– Anti-dépressive
– Traite les symptômes psychologiques du déséquilibre (anxiété, insomnies, psychoses, obsessions)
– Calme les symptômes physiques liés au stress (mal au ventre, difficultés respiratoires, excès d’acidité…)
– Favorise le sommeil réparateur
– Bon anti-cellulite
– Raffermit la peau

Utilisations :

Douleurs antispasmodiques, crampes abdominales, spasmes gynécologiques et menstruels, tachycardie, hypertension,douleurs chroniques et inflammatoires, tension, déprime, nervosité, angoisse, solitude…

Contre-Indications :

Déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse.

10. Eucalyptus radié

Bronches encombrées, toux grasse, nez bouché, frilosité … L’eucalyptus est là pour soulager les voies respiratoires.

Propriétés :

– Favorise le confort et l’hygiène des voies respiratoires
– Aide à évacuer les sécrétions en les fluidifiant
– Antivirale et antibactérienne, anti-infectieuse, antiseptique
– Stimule l’immunité, surtout pendant l’hiver, pour prévenir la grippe ou l’angine
– Calme la toux
– Chasse les insectes
– Anti-inflammatoire et cicatrisante
– Lutte contre la vaginite
– Action antifrilosité
– Favorise la concentration et la mémoire
– Clarifie les pensées

Utilisations :

Infections ORL (rhumes, angines, rhinites, sinusites, otites, toux grasse), rhume des foins, coup de froid, maladies virales et grippes, fatigue, perte de mémoire..

Contre-Indications :

Pas de contre-indication (cependant, par précaution extrême, elle est déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse)

 

 

 

 

Avec ce top 10, vous voilà paré(e)s pour vous soigner au naturel, aussi bien au niveau physique que psychique. N’hésitez pas à regarder les modes d’utilisation de chaque suivant la cause que vous souhaitez traiter. Pour des huiles essentielles de bonne qualité, préférez-les bio et soit en pharmacie (traçabilité) soit auprès d’un producteur local.

Prenez soin de vous !

Sources : Le grand guide de l’Aromathérapie et des soins beauté naturels d’Aude Maillard, Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy, Les remèdes santé d’Hildegarde de Bingen de Paul Ferris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *