La monodiète pour un repos digestif

Le système immunitaire de l’intestin est le plus important de notre organisme. Un bon écosystème intestinal est primordial pour maintenir notre capital santé. Pour y profiter au maximum, il est important de mettre son système digestif au repos, tout en maintenant une alimentaine saine et vivante. Une manière assez simple et accessible d’y parvenir est d’entamer une monodiète.

 

La monodiète, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit concrètement de ne manger qu’un seul aliment en quantité illimitée sur une durée limitée. La monodiète permet de nettoyer notre organisme en limitant le travail de notre système digestif.

Lorsque l’on mange des aliments variés, on apporte tous les nutriments dont notre corps a besoin et on les assimile. Il y a un tout un travail de digestion et de stockage mis en place, ce qui lui demande beaucoup d’énergie.

A l’inverse, lorsque l’on consomme un seul et même aliment (ou un jus ou une soupe), notre corps vient puiser dans ses réserves et permet d’éliminer des toxines et divers déchets. En revanche, en consommant la même famille d’aliments au cours d’un repas, tout est mis au ralenti. En puisant dans ses réserves, l’organisme sollicite davantage ses émonctoires, en particulier le foie.

Pendant une monodiète, le foie se désengorge et se régénère pour mieux accomplir ses fonctions d’élimination. Ainsi, le système immunitaire devient plus efficace, tout comme les fonctions homornales et émonctorielles. Le sang est ainsi purifié et mieux débarrassé de ses déchets métaboliques. J’attire votre attention sur le fait qu’il est important que vous soyiez un minimum en forme pour suivre une monodiète.

En effet, si vous êtes épuisé.e ou malade (ou encore enceinte), il faudra d’abord entamer une cure de revitalisation pour redonner l’énergie nécessaire à votre corps. Un foie fatigué demandera encore plus d’énergie.

En plus de notre foie, les autres émonctoires sont également mis au repos, tout comme les reins ! Ils peuvent ainsi mettre toute leur énergie pour éliminer les toxines et divers déchets.

 

Soutenir le travail des émonctoires

Comme je vous le disais, les émonctoires travaillent enfin plus facilement. Pour augmenter les bienfaits, il convient de les soutenir pour augmenter leur performance et le nettoyage du corps !

N’hésitez pas à boire beaucoup d’eau (1 verre d’eau toutes les 1h30 en général), choisissez de l’eau faiblement minéralisée pour ne pas fatiguer vos reins (préférez Mont Roucous, Montcalm, Rosée de la Reine etc…).

Vous pouvez également vous préparer des tisanes détoxifiantes, à raison de 3 tasses par jour.

Exemple : Queues de cerise, pissenlit, romarin, chardon-marie, pensée sauvage, artichaut, mélisse….

Quoi consommer ?

Le plus important est de consommer des aliments issus de l’agriculture biologique, et de saison.  Soit des fruits, soit des légumes, soit des céréales.

Cela va de soi, mais je préfère vous rappeler de consommer des aliments que vous digérez et supportez bien.

  • La plus connue et plus simple à mettre en place tout au long de l’année est la monodiète de pommes. Riche en antioxydants, c’est aussi un antiseptique et dépuratif du foie. L’avantage est son action coupe-faim, surtout lorsque vous cherchez à perdre un peu de poids. En compote, au four, crue ou en jus tout est possible à partir du moment où on ne consomme rien d’autre.
  • La monodiète de carottes : La carotte sera plutôt indiquée pour les personnes sujettes à la constipation grâce à son action laxative. Elle sera également intéressante pour ses nombreuses propriétés : cicatrisante, dépurative et diurétique. riche en beta-carotène, elle vous fera également un joli teint !
  • La monodiète de riz : Si vous êtes frileuse.x et assez fatigué.e, je vous conseille cette cure. Le riz vous donnera un peu plus d’énergie tout en détoxifiant votre corps et en purifiant votre sang.
  • La monodiète de céleri : Ses propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes ne sont plus à démontrer. Le céleri est également un grand diurétique et permet ainsi de lutter contre la rétention d’eau. Il est également plein d’antioxydants.
  • La monodiète de raisin (à faire en automne) : le raisin est un draineur et assainissant. En suivant cette cure, vous ferez le plein d’antioxydants également. Prenez soin de bien mâcher les pépins pour faciliter le travail de digestion et profiter au mieux de ses bienfaits.

 

A l’action !

Si vous en ressentez le besoin et que vous souhaitez tester la monodiète, voici mes conseils :

Protocole : Avant toute monodiète, comme le jeûne, il faut préparer le corps. Pour cela, supprimez les protéines la veille et préparez-vous une soupe assez épaisse de légumes verts (ce que l’on appelle une bouillie cellulosique).Cela va permettre d’éliminer les derniers résidus contenus dans votre tube digestif et d’assainir les muqueuses.

  • 1er exemple de monodiète : Vous pouvez choisir de ne remplacer qu’un seul repas par une monodiète (par exemple que des pommes au dîner). Sur une durée de 7 à 10 jours.
  • 2e exemple : Vous pouvez ne consommer qu’un seul et même aliment toute la journée. Cela sollicite beaucoup plus, donc n’excédez pas 3 jours ! Sachez d’ailleurs que 3 jours de monodiètes correspond à 1 jour de jeûne !
  • 3e exemple : Le soir, vous pouvez remplacer votre repas habituel par des soupes ou jus de légumes. La cure peut durer 2 semaines puisque les apports sont plus variés.
  • 4e exemple : Il est également possible de ne faire qu’une journée complète de monodiète par semaine ! (Par exemple tous les samedis vous ne mangerez qu’un seul et même aliment tout au long de la journée et uniquement de l’eau et des infusions).

A vous de choisir ce qui vous convient le mieux. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre praticien, et médecin si vous êtes suivi.e.

Restez bien à l’écoute de votre corps, reposez-vous et hydratez-vous bien durant toute la durée de la monodiète. Soyez attentif.ve, et si vous ressentez le moindre inconfort digestif ou quelque chose d’inhabituel, stoppez la monodiète. N’oubliez pas que cela entraîne une détoxification du corps. Aussi légère qu’elle soit, cela peut entraîner des manifestations telles qu’une éruption cutanée (pas de panique, ce sont les toxines évacuées).

 

 

Prenez soin de vous, et allez-y à votre rythme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *